Biographie Professionnelle

Issu d’un père lyonnais et d’une mère montpelliéraine, Cyril Corsan est né le 25 mars 1977 à Paris dans le 14ème arrondissement.

Après des études générales à l’École Alsacienne puis l’Institut Charlemagne à Paris le menant jusqu’au bac Sciences Économiques et Sciences Sociales, il entreprend des études hôtelières au sein de l’Institut Vatel Paris d’où il sort en 1999 avec un BTS hôtellerie-restauration option gestion/marketing en poche.

Durant ses études hôtelières il réalise deux stages de quatre mois, le premier à l’Hôtel Le Lana 5* à Courchevel (famille Tournier) durant la saison d’hiver où il apprit le rythme d’une brigade de cuisine d’un hôtel de luxe et le service en salle auprès de nombreuses personnalités du monde artistique et audiovisuel, et le deuxième à Paris à l’Hôtel du Parc avenue Raymond Poincarré où il vit se succéder en cuisine Joël Robuchon et Alain Ducasse avec son second de l’époque Jean-François Piège. L’hôtel du Parc était dirigé à l’époque par François Delahaye et Laurence Bloch.

Après un passage à l’hôtel de Vendôme 4*Luxe (1 place Vendôme à Paris) en tant que Chef de Rang pour le room service, il réalise son service militaire en tant que comptable d’un cercle mixte dans les Yvelines.

Dégagé des obligations militaire, il part à Megève pour une saison d’été au Lodge Park 4* (famille Sibuet) en tant que Chef de Rang. Le Chef des cuisines de l’époque était Nicolas Le Bec. Après plusieurs expériences dans l’hôtellerie de luxe il tente une expérience pluridisciplinaire dans l’hôtellerie de chaîne, au Campanile de Villejuif dans un premier temps en tant qu’assistant de Direction, puis à l’Auberge de France à Étampes (Logis de France) en tant qu’Adjoint de Direction en charge de la restauration.

Son goût pour les produits de qualité le font rejoindre en Isère le restaurant gastronomique en création « L’Oreille du Loup » à Fugière-Saint-Honoré sur le plateau Matheysin, à quelques kilomètre au sud de Grenoble en tant que Maître d’Hôtel. Il organise à cette occasion le travail en salle, la communication auprès des médias locaux, met en place la gestion de base dans cet établissement très qualitatif mais assez isolé dans une nature resplendissante.

Après une année passée en Isère, il rejoint le Chef pâtissier Pierre Hermé à Paris pour contribuer au développement de ses pâtisseries en France et à l’International d’abord en tant que Contrôleur de Gestion/Acheteur. Il y resta plus de 9 ans en évoluant et en participant à tous les projets de développement de l’entreprise. C’est ainsi qu’il contribua à la création de la boutique en ligne de la Maison Pierre Hermé Paris, à l’organisation logistique du groupe, à la création et à la mise en place d’un système d’information global pour l’entreprise, à la restructuration d’une manufacture de plus de 2000m2 à Wittenheim qui deviendra la Manufacture Pierre Hermé Macarons & Chocolats, à l’organisation logistique de différents entrepôts frigorifiques et à température ambiante dont deux dans le Marché d’Intérêt National de Rungis. Au bout de ces 9 ans d’expérience auprès de cette belle maison qui passa de 30 à plus de 300 employés il la quitte au poste de Responsable des Achats et des Activités Logistiques pour se lancer dans la reprise d’un restaurant.

Après avoir étudié la reprise de plusieurs établissements du Calvados jusque dans le Jura, il arrête son choix en avril 2013 en reprenant le restaurant Le Vieux Four à Montpellier. Ce restaurant, véritable Institution montpelliéraine, créé en 1976 et situé dans le centre historique de la ville, l’Écusson, était le restaurant de charme qu’il recherchait avec ses vieilles pierres, son ambiance chaleureuse et une cuisine sympathique dont le thème tourne autour des grillades au feu de bois. Cherchant à faire évoluer en qualité cette enseigne bien connue localement il transforme la carte progressivement pour proposer des viandes de race tels que le Charolais, le Black Angus, ou encore des volailles fermières label rouge. L’histoire étant en mouvement il projette d’ouvrir plus largement le restaurant et améliorer encore la qualité du service et de la cuisine. Ses efforts sont aujourd’hui en partie récompensés par l’obtention du label Qualité Sud de France en septembre 2014.